Le bec et bobo marchent vraiment pour chasser la douleur. Voici pourquoi.


2 shares

Quand j’étais petit, ma mère avait l’habitude de me donner un bec chaque fois que je me faisais mal. Et disons que quand on est petit, c’est pas les blessures qui manquent! Récemment, un de mes amis a donné un bisou à son jeune enfant quand il s’est fait mal. Je lui ai demandé s’il savait si c’était vraiment efficace. Il m’a alors répondu : « Je ne sais pas trop, mais ça a l’air de marcher. Le pouvoir du mental, man! »

À LIRE AUSSI : Santé : Prendre soin de ses hanches et de ses genoux

Récemment, je suis tombé sur ce post sur Reddit. BindweedHawkmoth, un utilisateur, expliquait le phénomène du bec et bobo et pourquoi ça fonctionnait. Voici sa réponse :

 

Par exemple, quand tu te cognes l’orteil, ça prend environ 1 à 1,5 seconde avant que la douleur voyage jusqu’au cerveau pour être traitée. La pression et les vibrations voyagent plus rapidement que la douleur. Elles viennent donc distraire le cerveau.

C’est la même chose qui se produit quand tu te cognes l’orteil sur une patte de table et que tu agrippes instinctivement le premier objet que tu trouves. Au lieu de ressentir 100 % de douleur, ton cerveau reçoit un signal « mixte ».

La morale de l’histoire : si tu te fais mal, continue à agripper la première chose que tu vois (sauf si c’est le chat ou un couteau) ou demande à ta blonde de te faire un bec et bobo à l’endroit où tu ressens de la douleur. Tu n’auras peut-être pas l’air macho, mais, au moins, tu auras moins mal…

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci:

Reconnaître et apprivoiser la douleur

Source(s) image(s):
Graphicstock


Like it? Share with your friends!

2 shares