La dépendance à l’amour est aussi forte qu’une drogue, selon un étude


Parce qu’au fait, c’est quoi l’amour ? Un sentiment d’attachement intense que deux personnes éprouvent l’une pour l’autre. Et si ce sentiment était aussi puissant qu’une drogue pouvant provoquer une forte dépendance ? Pourrait-on être toxicomane de l’amour ? D’après une étude, OUI.

À LIRE AUSSI : COMMENT LA RENDRE AMOUREUSE EN 7 POINTS

Selon une étude, la dépendance à l’amour commence par les hormones. Dès le tout début de la relation amoureuse, l’ocytocine, aussi appelé l’hormone de l’amour et de l’attachement, agit sur le système nerveux. Suivie de près par l’hormone du plaisir, la dopamine, toutes deux provoquent ainsi un sentiment de bonheur extrême aux côtés de la personne aimée.

Le cerveau prend le soin d’enregistrer ce qui déclenche ce sentiment de bien-être pour se rendre compte que les éléments déclencheurs de cette euphorie sont reliés à votre amoureux/amoureuse. C’est pourquoi l’on compare les débuts de relations amoureuses, là où la passion est à son maximum, à une drogue. Cela a du sens….on a juste à penser aux premiers moments où le désir de voir et de parler à notre partenaire est constant.

Les chercheurs ont spécialement comparé la dépendance à l’amour à de la MDMA, la pilule dérivée d’ecstasy, mentionnant sa capacité à augmenter l’empathie.

Bref, peut-on dire qu’être éperdument amoureux est maladif ? On ne croit pas, puisqu’avoir des papillons aux ventres, une maladresse en la présence de l’autre et des pensées constantes pour notre douce moitié est tout à fait naturel.

Enfin, vous pouvez dire à votre amoureuse ce soir qu’elle vous rend aussi heureux qu’une MDMA. 

 

Vous avez aimé cet article ? Consultez celui-ci :

8 CHOSES QUE J’AIMERAIS DIRE À MON FUTUR CHUM

Lien : marie-france

Source(s) image(s):
We Heart It


Like it? Share with your friends!